Thomas Hatcher

Tom H TLSE1017

 

Dimanche 2 Février / Bakelite / 18h – 22h

Samedi 8 Février / Auditorium Médiathèque de Montauban / 15h – 18h

Thomas Hatcher, vit et travaille à Toulouse. Plasticien et musicien franco-britannique né en 1985 au Royaume-Uni.

“Mettre en exergue la fonction relationnelle du sonore comme matériau plastique temporel et spatial capable de saisir le présent pour le rendre au corps écoutant. Ces “instants saisis”, ces “montages temporels”, sont comme autant d’émergences qui résonnent et font résonner dans et avec l’histoire, la culture, dans la forme en suggérant des circulations imaginaires parfois narratives, parfois simplement ludiques ou régressives, parfois discursives.

(…) il faut aussi aller au-delà du son comme matériau, l’ériger en mode d’existence, comme principe social plaçant l’écoute, la réverbération, la co-construction, l’impossibilité de l’origine comme éléments fondateurs. Le son comme pensée conceptuelle d’une autonomie sociale et relationnelle des choses et des idées où l’improvisation s’imposerait comme geste basique.”

Ses pratiques prennent la forme de compositions électroacoustiques, d’installations (objets soniques), de performances et il travaille avec des vidéastes et des réalisateurs. Il collabore depuis 2011 avec Christophe Giffard au sein de Catégorie 4 sur la création de situations d’écoute ponctuelles in situ. Il est diplômé en son et en esthétique cinématographique à l’Ecole Supérieure d’Audiovisuel de Toulouse.

(Fr)

“TLSE1017”

Pièce sonore sur l’explosion d’une usine (l’usine pétrochimique AZF à Toulouse, France , le vendredi 21  Septembre 2001 à 10h17) et comment un tel événement reconfigure notre relation quotidienne à la ville, au temps et à l’espace, à nous-mêmes et aux autres.

(Eng)

“TLSE1017” is a sound piece about an exploding factory (the AZF petro-chemical factory in Toulouse, France on Friday, September 21rst 2001 at 10.17am) and how such an event reconfigures our everyday relationship to the city, to time and space, to ourselves and to others.

 

 



Comments are closed.